Suspension, dessins sur tissus suspendus (encre de chine, fusain, poudre graphite, pastel sec), 2020
106 x 126 cm chacun (installation de 106 x 206 x 200 cm)

Dessinées sur deux pans de tissu translucides, des ruines s’érigent de façon énigmatique et presque
menaçante : leur distorsion et le travail sur la lumière les rend surnaturelles et fantomatiques.
Chaque dessin est décalé par rapport à l’autre, jetant le trouble et évoquant une temporalité écoulée
de l’un à l’autre. L’ensemble est suspendu devant un dispositif lumineux qui lui confère une aura
particulière.

© Guénaëlle de Carbonnières 2020