Regroupant ma série des Empreintes mobiles et celle des Lambeaux d'Anne Dietrich, l’empreinte de lumière d’un téléphone sur un papier argentique dialogue avec l’empreinte d’un tissu encré sur une feuille de papier. Les deux traces font émerger des formes en devenir, qui sont autant d’origines du dessin.

impression numérique, 29,7 x 42 cm